Notre histoire

Page_histoire_visuel

L’histoire du Champagne

Le Vignoble Champenois s’étend sur 357 communes délimitées par une loi de 1927.L’aire de production de l’Appellation d’origine contrôlée (AOC) Champagne couvre quelque 34000 hectares répartis sur :
– 17 communes en Grand Cru pour environ 4.000 ha (12% de l’AOC),
– 44 communes en 1er Cru pour environ 5.000 ha (15 % de l’AOC),
– 296 communes en autres Crus pour environ 25.000 ha soit 73 % de l’AOC.
Les trois cépages sont le Chardonnay (Blanc), le Pinot Noir et Le Pinot Meunier (Noir).

Lire la suite

Le Champagne, mode d’emploi

L’élaboration du champagne se décompose en plusieurs étapes essentielles : la vendange, la vinification, l’assemblage, le tirage, le remuage, le dégorgement et le dosage.
Traditionnellement en Champagne, la vendange – faite exclusivement à la main, a lieu entre septembre et mi-octobre. Le raisin est ensuite pressé cru par cru et cépage par cépage : on obtient alors ce que l’on appelle le moût.
Pour épurer ce moût, on ajoute durant la décantation (Débourbage) de l’anhydre sulfureux (phase de sulfitage). Cette opération permet au vin d’être protégé de l’oxygène contenu dans l’air et de faciliter la décantation du jus.
Ce moût purifié sera, par la suite, transféré dans des fûts, des « foudres » en bois ou des cuves en inox thermo régulées.
A ce stade, le jus de raisin se transforme vin, c’est la fermentation alcoolique… qui sera optimisée grâce à l’ajout de levure dans le jus de raisin. L’ensemble doit se reposer à température contrôlée pour que les arômes puissent se développer au mieux.

L’assemblage : l’étape cruciale pour élaborer un champagne

L’étape la plus délicate est ensuite confiée au chef de caves et ses œnologues qui créeront toute l’harmonie et la personnalité du champagne. L’assemblage d’un champagne à l’équilibre unique repose essentiellement sur trois éléments clés : les crus, les cépages, les années.
L’art de l’assemblage constitue donc la pièce maîtresse de l’élaboration d’un champagne.
Il requiert de l’expérience car une centaine de vins différents peuvent être parfois assemblés. Chaque cuvée est ainsi composée d’une palette de vins clairs et de l’adjonction d’un ou plusieurs vins de réserve des années passées.

Et la bulle de champagne fut !

Ce travail d’alchimie effectué, on arrive à l’étape du tirage qui consiste à ajouter au champagne en devenir, les sucres et les levures pour obtenir la naissance de ses bulles. Cette seconde fermentation s’appelle la prise de mousse.
Le champagne ainsi mis en bouteille, sera stocké dans les caves de 18 mois à plusieurs années (Vieillissement sur lies). A terme, les bouteilles seront mises sur pointes (le remuage : chaque jour, elles seront tournées d’un quart de tour pour favoriser la descente du dépôt de levure vers le goulot).
Enfin, les bouteilles seront mises goulot en bas pour procéder à l’étape du dégorgement qui consiste à geler le col de la bouteille pour évacuer, sous la pression du Champagne, le glaçon, emportant le dépôt de levures.
Après le choix de dosage (Ultra Brut – Brut – Sec – Demi sec -…), le champagne est ainsi prêt à s’habiller pour être consommé.


Page_histoire_visuel-bouchon

L’histoire de Jeeper

Viticulteurs depuis le 18e siècle, l’histoire de la Maison Jeeper, a réellement débuté en 1949.

C’est à cette époque, de retour de la seconde guerre mondiale, qu’Armand Goutorbe, fils de Victor Goutorbe, décida d’élaborer et de commercialiser son Champagne.

Armand Goutorbe baptisa sa marque Champagne JEEPER dans le but de se différencier des nombreux Goutorbe de la Région, également viticulteurs, et en référence à la Jeep que la préfecture lui avait concédée, pour lui permettre d’arpenter les vignes en toute quiétude.

Lire la suite

Le groupe Reybier vient, dans la lignée de ses investissements viticoles dans le Bordelais et en Hongrie à Tokaji, de s’associer à Nicolas Dubois, actuel dirigeant, pour la reprise de la société « Les Domaines Jeeper ». Sous la houlette de ce groupe, la maison de Champagne Jeeper se trouve ainsi consolidée et dispose désormais des moyens nécessaires à son développement et à la volonté de « prémiumisation » de son offre.

En quelques chiffres, Champagne Jeeper, c’est :
· 40 ha de superficie en propriété
· 160 ha d’approvisionnement en raisins sous contrat pluriannuel avec les vignerons partenaires de la région
· Environ 2 500 000 bouteilles produites chaque année en propriété

Principalement distribué en France 70%, et en recherche de nouvelles positions, la dynamique commerciale inscrit aussi un développement sans faille à l’Export.

Page_histoire_visuel3

La vie de l’entreprise

L’activité de Champagne Jeeper se trouve concentrée sur le site de Faverolles et Coëmy, proche de Reims, au nord-ouest de la Région Champagne. Elle compte une trentaine de salariés.
La production de Champagne Jeeper est issue de 40 hectares de vignes en propriété, et d’environ 160 hectares d’approvisionnement en raisins.

Lire la suite

Pour pouvoir consulter ce site vous devez avoir l'âge légal pour la consommation d'alcool. En entrant sur ce site, vous acceptez d'être soumis à ces termes et conditions.

You must be 21 years old to view this content.